Le semeur d’étoiles.

Le semeur d’étoiles   ou   le regard du silence

performance de rue

 THEATRE INTERACTIF

Le propos de ce travail est de susciter une rencontre. L’acteur observe, les gens, à coté de lui une pancarte indique « semeur d’étoile » il se dirige vers une personne, s’adresse à elle par le regard, lorsque la timidité, la peur de l’inconnu, l’appréhension de l’entourage disparaissent, les regards se croisent dans une relation silencieuse. La rencontre toute simple, fraternelle, transcende les cultures, le langage et l’appartenance ethnique ou sociale.LE MASQUE est le centre et le moteur de la performance, il donne la dimension de l’inconnu, de l’insondable.
Porté par un acteur dont le corps est entièrement recouvert par un costume. Sa seule présence insolite, inattendue, irréelle, fantomatique suscite curiosité et interrogation.

Le semeur d’étoiles

LE MASQUE

est le centre et le moteur de la performance, il donne la dimension de l’inconnu, de l’insondable.
Porté par un acteur dont le corps est entièrement recouvert par un costume. Sa seule présence insolite, inattendue, irréelle, fantomatique suscite curiosité et interrogation.

LE PERSONNAGE

Le rôle du comédien consiste à faire abstraction de sa propre identité pour se placer à un autre niveau.
Il est l’autre, l’inconnu anonyme. C’est là tout l’intérêt de la performance, son approche est totalement désintéressée. Il ne cherche qu’à briser la carapace d’isolement dans laquelle nous sommes tous pour ouvrir un espace de communication non verbale, libéré du dualisme « peur – désir ».

TEMOIGNAGES

Lorsqu’il s’est approché de moi, d’abord embarrassé devant les autres, puis fasciné je n’ai vu que le masque. Clouée sur place par cette approche inattendue, médusée par la peur, j’ai perdu la sensation de la foule autour de moi, j’étais comme transporté ailleurs, plus personne n’existait que ce personnage, qui comme un miroir me sondait au plus profond. Au fur et à mesure de la rencontre je me suis détendue, emplie par une calme douceur. Quand il s’est éloigné j’ai soudain repris conscience de la rue et j’ai senti le regard des autres sans aucune gêne, j’étais dans une bulle de lumière.

Un homme dans le public n’arrêtait pas de parler, de se moquer du personnage, il se rendait intéressant. Je me suis approché de lui ; il a commencé par être mal à l’aise, donner des clins d’œil à droite à gauche, puis il s’est figé. Je l’ai regardé ,  son visage soudain est devenu grave, sérieux et son regard intense, je ne le quittais pas des yeux. Cela a duré un bon moment. Je lui ai pris les mains ; elles étaient raides au début ,puis il s’est détendu, j’ai sentis chez lui une transformation ; quand j’ai reculé il est resté en silence…

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :