Qui suis je ?

      J’ai été initié à la fabrication de masque par Cyril Dives, j’ai appris avec cet homme remarquable à travailler la précision. Il réclamait l’exigence de la beauté et nous poussait à la perfection de la forme.

J’ai ensuite suivi Peter Schuman au Bread and Puppet à New York. Pendant près d’une année au coté de cet immense génie créateur j’ai appris le métier du masque. Il ne s’attachait pas à la précision formelle, mais à l’émotion que suscite le masque. Ainsi je découvris qu’un masque de théâtre fonctionne sur un autre registre que celui de la beauté plastique.

La beauté d’un masque se joue manifestement par un subtil équilibre entre sa forme sculptée et le corps mouvant de l’acteur.

Dès lors, créer un masque constitue une gageure jamais gagnée d’avance car ce n’est qu’à l‘épreuve du jeu que l’on connaît la valeur de ce que l’on a créé.

Pendant plus de vingt ans j’ai dirigé le Théâtre du Blé Noir avec Susan Fogarty, d’abord à Boston aux USA puis à Montpellier. J’ai ainsi écrit ou adaptée plus de 30 spectacles, toujours avec des masques et des sculptures de papier.

« Guernica » à propos de la guerre du Vietnam que j’ai créé à Boston a été promu meilleure pièce de l’année par le Boston Globe en 1973.   Le spectacle <<Deux >> sur la complexité du couple a eu une saison à la Cité Internationale à Paris en 1977.

j’ai eu la chance de participer à la création mondiale d’un opéra de Benjamin Brittain « Noah ‘s Arch »

J’ai du travaillé pendant deux ans pour créer et produire « Comme un grain de sable dans l’univers » est pour moi un grand moment car c’était une œuvre inclassable entre l’oratorio et le ballet sur la création du monde. Joué-dansé par 150 enfants sur une musique originale de Bernard Parmégiani (l’auteur des génériques de Thalassa) c’était une coproduction avec France Musique.

En 1984 un accident de parcours a détruit tout mon travail précédent.

Une véritable rupture m’a fait basculé quelques années , je me suis réfugié alors dans l’écriture et j’ai commencé une itinérance propageant partout où je pouvais mes connaissances sur le théâtre de masque. J’ai ainsi parcouru le monde pour donner des stages d’initiation ou de fabrication de masque.

En 1994 je me suis installé en Ardèche, j’ai collaboré au Théâtre de L’Hippocampe et créé des Histoires Courtes pour le festival du même nom.

En 2008 création d’Abstentia avec une danseuse et un mannequin grandeur nature. En 2009 Cat’saisons, spectacle sans parole voit le jour à Pékin pour le festival « Croisement »

En 2012  je collabore avec le metteur en scène chinois Meng Jinhui pour « Vivre » et je crée  un spectacle sur une légende Dongba, avec une équipe d’ethnologue Naxis dans le sud est de la Chine. j’ai pour eux créé des masques et les ai mis en scène.

Depuis 2008 je voyage chaque année en Asie participant à divers festivals ou travaillant avec des groupes ethniques qui ont perdus l’usage des masques comme les Naxis en Chine ou les Paiwans à Taiwan.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :